Une terrasse commune est aménagée sur le toit, au 6ème étage, avec un plan d’eau pour la baignade (piscine ou spa de nage). Ouverte sur trois côtés, cette terrasse offre la vue sur les Laurentides. Une aire de repas est aménagée et comprend un BBQ à la disposition des copropriétaires. Une salle d’exercices (gym climatisé avec exerciseurs) et une salle d'eau avec toilette et douche sont aussi aménagés dans une zone intérieure adjacente à la terrasse.
Il est déconseillé d'utiliser une vadrouille mouillée. Favorisez plutôt l'usage de l'aspirateur ou du balai. Les liquides précipitent l'usure du plancher et peuvent endommager le fini. Afin de nettoyer les éclaboussures, utilisez un linge légèrement humide. Un nettoyage hebdomadaire est conseillé afin d'éviter l'accumulation de dépôts de poussière.
Grand terrain de 10 052 pi2 permettant de réaliser tous vos projets. Espace disponible pour ajouter un garage. Haie de cèdre à l'arrière, terrain vacant boisé d'un côté et voisinage tranquille de l'autre. Cabanon avec porte de garage et mezzanine de 14,3' x 10,4'. Patio en 2 paliers de bois avec gazebo et un spa au niveau du sol. Stationnement double en gravier. 

Centris pallida are located in dry, hot environments of North America. Specifically, they are in Arizona, Nevada, southern California, New Mexico, and western Mexico.[4] They are a very common bee (especially in Arizona), and are thus classified as Least Concern in terms of conservation.[5] The fur and dark colored exoskeleton allow the bees to survive the cold nights in the desert. During the daytime, C. pallida are almost completely inactive, hiding in shade or in burrows to prevent overheating.[6]
Le plus important réseau immobilier du monde4 tire sa force de l'expertise et de l'efficacité de ses courtiers. Pour favoriser le développement de ces qualités essentielles, RE/MAX a mis sur pied le Collège d'enseignement en immobilier (C.E.I.) au Québec tandis que RE/MAX International a fondé l'université RE/MAX à Denver, au Colorado. Les courtiers RE/MAX reçoivent donc une formation qui leur permet de vous guider pas à pas dans votre recherche d'une maison à l'Ancienne-Lorette.
Pas nécessaire. Une pelouse à 7 cm n'a pas besoin d'arrosage avant la fin juin. S'il n'y a pas de pluie pendant 7 à 10 jours, arroser profondément. Si la pelouse a un aspect bleuté et qu'elle laisse des empreintes de pieds : elle commence à se faner. Elle entre en période de dormance : ne pas arroser, elle reviendra verte à l'automne. Si vous voulez la garder verte : arroser de 2 à 4 heures pour y laisser 2,5 à 5 cm d'eau. En cas de sécheresse, arroser régulièrement si possible, mais ne pas arroser l'après-midi ou par temps venteux à cause d'une perte en eau par évaporation. Évitez un arrosage léger de 15 minutes : il crée des racines superficielles qui n'ont pas accès à la couche d'eau du sous-sol. Sol sablonneux : arroser 2 fois par semaine. Pas d'arrosage, à moins que les pluies ne tardent à venir.
There is a size correlation which determines whether males become patrollers or hoverers. Patrollers tend to be larger so that they can better protect and copulate with emerging females. Smaller males are usually unable to compete as well, and so have to make the best out of a bad situation; thus, they become hoverers. Each group has a different set of behaviors. The patrollers move over a large space containing many other patrollers. Usually, patrollers will frequent the same spots over the course of their lives. Since the area is so large, the cost to defend it against other patrollers would be much greater than the potential mating benefits, so the patrollers show very little territoriality.[11] Patroller males will usually only fight when a breeding female is near. In contrast, each hoverer stakes out an area of about one meter in diameter. These areas don’t overlap with other hoverers. Any fast moving object (i.e. bee, dragonfly, leaf, etc.) that enters a territory will be quickly chased. The chase allows the male bee to determine if a female is unmated, or if an enemy male is in his territory. If it is a male bee, the territory owner will chase it out, but not beyond the boundary of the territory. What is interesting is that every day (or even every several hours) the territory holder will abandon the area to establish a new zone. Often the male will never return to the vacated area, and it will be taken over by another male. This shows that hoverers show a low site tendency but strong territoriality.[11] A balanced ratio of patrollers to hoverers is maintained, and thus, this ratio is an evolutionary stable strategy. If more males become patrollers, then the hoverers will benefit from the reduced competition, and the hoverers' genes will spread until the stable ratio is returned to. The same thing will happen if more males become hoverers.

Un courtier ou agent membre peut vous aider à maximiser la visibilité de votre propriété en ligne. Ce précieux allié peut aussi mettre en valeur les meilleurs attributs de votre maison, ajouter des photos de qualité professionnelle et des visites vidéo à votre inscription, et bien plus encore. Rappelez-vous : seul un détenteur du titre REALTOR® peut afficher votre propriété sur REALTOR.ca, le site Web immobilier le plus populaire au Canada.
Male C. pallida are able detect the pheromones which females release and use them to locate female burrows. When a virgin female is about to emerge from her burrow, she releases a scent that wafts up through the soil and is detected by the antenna of the males. This has led to males developing a very acute olfactory sense. Freshly-killed females have been buried to test whether sound also plays a part in male signaling. In these tests, male bees still dug up the dead females, proving that pheromone signaling is the only pathway. Males have also been observed to dig up other males. This shows that males and virgin females give off similar pheromones. Oddly, males also sometimes dig up other digger bee species. It is currently unknown why this occurs.[6]
×