Cette maison est l’idéale pour les grandes familles qui désirent avoir un garage. Ce modèle vous offre la possibilité d’aménager les pièces à votre goût et selon vos besoins. Que vous préfériez un espace à aire ouverte ou avec plusieurs divisions, c’est possible. À l’étage, vous pourrez choisir entre deux ou trois chambres. Sans oublier une salle de bain luxueuse, qui inclut une douche de verre 3’ x 4’, communiquant avec la chambre des maîtres. Êtes-vous curieux de voir l’intérieur? Venez voir par vous-même.
Le vendeur se réserve le droit de limiter l'affichage dans le projet Carré Mi-Vallon. Ainsi, si l'acheteur désire faire de la promotion à l'intérieur du projet, celle-ci devra être faite sur un panneau de quatre pieds par huit pieds (4' x 8') maximum et promouvoir seulement une construction nouvelle ou une propriété qui soit située à l'intérieur du projet Carré Mi-Vallon. Aucun autre projet ne peut être annoncé et aucun autre site de construction à l'extérieur du projet Carré Mi-Vallon ne peut faire l'objet d'une promotion sur un panneau installé dans le Carré Mi-Vallon.
Eton Centris was originally being developed by Paramount Land Equities, another Lucio Tan-controlled company. In 2009, Eton Properties purchased the Centris development from Paramount in exchange for 1.6 billion newly issued Eton Properties shares. The shares were issued at ₱2.50 each, a premium of ₱0.17 over the volume-weighted average trading price of the shares in the past three months.[5]
Four varieties of bacteria have been found in the bee bread of the larva: Bacillus circulans, B. coagulans, B. firmus, and B. megaterium. Only the Bacillus genus has been found in the samples taken. Together, these four species were able to hydrolyze starch, ferment glucose, convert nitrates to nitrites, and produce dihydroxyacetone from glycerol. This group of bacteria also lowers the pH of the bee bread. These functions serve not only to protect the larva from other bacteria, but they also digest complex molecules which allow the larva to easily absorb nutrients without expending a lot of energy. The bacteria, in turn, receive a supply of food which results in a mutualistic relationship.[13]
Real estate brokers are subject to the Real Estate Brokerage Act and must comply with various measures to ensure your protection: they must meet the requirements of the Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ), contribute to the Real Estate Indemnity Fund and hold professional liability insurance. They are responsible for the real estate transaction.
×