De plus, l’acheteur s’engage, au cas où il vendrait ou céderait ses droits dans l’immeuble faisant l’objet du présent acte, ou au cas où il les hypothéquerait, à faire assumer expressément par tel acheteur ou cessionnaire toutes les clauses et conditions contenues au présent chapitre « Règlements d’harmonie ». Dès que tout acheteur subséquent ou cessionnaire aura pris l’engagement de respecter toutes les clauses et conditions contenues au présent chapitre « Règlements d’harmonie » tout vendeur sera alors automatiquement dégagé de toute responsabilité à cet égard.
Desert birds and lizards are predators of C. pallida, and these bees can be parasitized by the meloid beetle (Tegrodera erosa); however, rain is the largest threat to these bees.[12] At night and during the heat of the day, C. pallida bees will hide under rocks, trees, in burrows, etc. When it rains, the bees can get wet. If the bee is in a burrow, it may simply drown. If the bee is underneath something, when night comes, the bee may freeze to death due to the low temperatures in the desert. Since these bees are solitary, they don’t have the protection of a hive or colony; thus, they are more susceptible to the elements.[11]
Collaboration is of the utmost importance at Centris. It takes shape with our team, with our real estate clients, and with our valued partners from Québec and elsewhere, with whom we design approximately 50% of our tools. We encourage the pooling of talent to develop innovative solutions for real estate professionals and adapt tools based on a particular geographical context. At Centris, we see big and we see far: partnerships are essential to our progress.
Rassemblant 20 % des courtiers immobiliers du Québec5, la bannière RE/MAX est un modèle d'efficacité puisqu'elle est responsable de la vente de presque la moitié des propriétés inscrites dans la province6. Cet exploit vaut à RE/MAX le privilège d'être la seule bannière du secteur immobilier sur la liste des 30 entreprises les plus admirées des Québécois, selon Léger Marketing et le journal Les Affaires.
En raison du taux plus faible d'humidité dans la maison pendant l'hiver, les pièces de bois peuvent avoir tendance à s'éloigner les unes des autres. Durant l'été, ce phénomène se résorbera de façon naturelle. Durant l’été, ce phénomène se résorbera de façon naturelle. Il est important de garder un taux d’humidité entre 35 et 55% dans votre résidence.
Après des études collégiales en arts, Brigitte Poitras a étudié en marketing à l'université d'Ottawa. Coanimatrice à l'émission Bye-bye Maison!, elle oeuvre dans le domaine de la décoration depuis 1997 à titre de décoratrice-styliste. C'est en 2003 qu'elle s'est intéressée au phénomène immobilier américain : le home staging. Ce concept a piqué sa curiosité...
L’autoroute Laurentienne, à deux pas, a été élargie à l’automne 2018 pour un accès encore plus rapide à la ville. Les transports en commun sont directement inclus dans le projet pour offrir une mobilité optimale à tous les membres de votre famille. Vous serez également à distance de marche de tous les services (restaurants, station service, épicerie, pharmacie, etc.).
Centris pallida serve numerous roles for the environment. Like most other bees, they are essential for pollination. Specifically, they pollinate cacti, desert willow, and palo verde.[14] The tunneling ability of these bees aerates the soil, and this allows water from rain to reach plant roots quickly. Their nitrogen rich feces fertilizes the soil.[15] Their stings are mild, so they are not dangerous. The only downside with respect to humans is that their burrowing can leave unsightly mounds. If an area has a large density of burrowing females, then these mounds can be quite noticeable and are difficult to get rid of.[14]
Four varieties of bacteria have been found in the bee bread of the larva: Bacillus circulans, B. coagulans, B. firmus, and B. megaterium. Only the Bacillus genus has been found in the samples taken. Together, these four species were able to hydrolyze starch, ferment glucose, convert nitrates to nitrites, and produce dihydroxyacetone from glycerol. This group of bacteria also lowers the pH of the bee bread. These functions serve not only to protect the larva from other bacteria, but they also digest complex molecules which allow the larva to easily absorb nutrients without expending a lot of energy. The bacteria, in turn, receive a supply of food which results in a mutualistic relationship.[13]

Les informations des propriétés sur ce site proviennent des inscriptions Royal LePage et du service de distribution de données de l'Association canadienne de l’immeuble (SDD). SDD mets en référence des inscriptions tenues par des agences immobilières autres que Royal LePage et ses distributeurs. L'exactitude de l'information n'est pas garantie et devrait être indépendamment vérifiée.
×